LA SORETRAS INNOVE

Mise en place et entretien du système de management de la qualité -   

Le transport collectif constitue toujours une préoccupation permanente pour les habitants de Sfax dont le quotidien est  marqué par  les désagréments causés par l’utilisation des bus imprévisibles, capricieux et bondés ainsi que par des dégradations continues des services. De quoi révéler l’incapacité  de voire l’impuissance de la Soretras, Société Régionale de Transport de Sfax, face à l’ampleur de l’extension urbaine et à la croissance constante de la demande.

De plus, la société est handicapée, outre  la vétusté de son parc roulant par un déficit chronique et qui ne cesse de s’accumuler. Par conséquent, elle ne survit que grâce aux subventions substantielles de l’Etat mais qui ne couvrent qu’en partie les coûts réels en raison de l’importance de la masse salariale, du prix fluctuant du carburant et de la hausse des prix des pièces de rechange. Quand on sait également qu’elle fait face à la concurrence déloyale des taxis-place et que la congestion de la circulation est une cause d’usure permanente et de surconsommation de carburant. On imagine donc les difficultés auxquelles fait face la société.

Le parc roulant de la Soretras ne compte que 358 véhicules, dont 214 affectés au transport urbain, et 144 au transport régional et interurbain, pour une population urbaine dépassant les 500 mille personnes et une population avoisinant le million à l’échelle du gouvernorat. Quant aux nouvelles acquisitions, soit 9 bus en juillet dernier et 19 unités d’ici la fin 2010, elles sont loin de résoudre les problèmes chroniques du transport en commun à Sfax, d’autant plus d’ailleurs qu’elles  exigent de nouvelles dépenses en matière de recrutement de nouveaux chauffeurs-receveurs mais également en matière de formation spécifique englobant, outre l’initiation et la familiarisation avec les marques des véhicules, les circuits et la nature de leur future activité, un volet relationnel.

Tout ceci ne saurait  occulter le rôle ni les services importants rendus par la Soretras au profit des écoliers et des étudiants. A titre d’exemple, le jour de la rentrée, 270  sur les 358 bus de la flotte, ont été affectés au transport scolaire et universitaire. Les prévisions au titre de l’année scolaire en cours se situent autour de 55000 places et surtout, c’est la société qui prend en charge 90 % du montant des abonnements scolaires.

Cependant, le tableau assez sombre jusqu’à présent du transport en commun à Sfax,  est en passe de s’égayer de quelques nouvelles initiatives. Par exemple, la Soretras a déjà entamé la mise en place et  l’entretien d’un système de management de la qualité, initiative couronnée par l’obtention d’un certificat de conformité à la norme N.T «ISO 9001» (version 2008) pour l’activité du transport de voyageurs sur les lignes régulières Interurbaines. De plus, cela s’est traduit également par la construction, sur un terrain de 60.000 m2, d’un nouveau dépôt de remisage et de protection, d’une capacité d’accueil de 200 bus, mis en  exploitation  au début de l’année 2007.

Actions envisagées :

Mieux encore, d’autres initiatives seront prises en collaboration avec la municipalité : le relookage de la gare routière de Bab Jébli qui se traduira, nous dit-on, par le terrassement des couloirs, l’installation d’abris-bus modernes et en nombre suffisant ainsi que la mise en place de bacs à fleurs. Par la suite ce sera le tour de la station El Karia puis de celle du Commandant Bjaoui.

Quant à l’affichage des horaires, nous croyons savoir qu’il figure en bonne place dans le programme de mise à niveau de la société qui pense même à l’affichage électronique, mais cela se fera d’une façon progressive. Ce qu’on redoute le plus, ce sont les actes de vandalisme. A ce propos, on doit à la vérité de dire, que l’expérience de l’affichage des horaires a été bel et bien entamée par le passé, mais que malheureusement elle a avorté à cause de la propension de nombre de nos concitoyens, particulièrement les plus jeunes d’entre eux, à se délecter de la destruction des biens publics. Au point d’ailleurs que cela mérite le qualificatif de « sport national ».

D’ailleurs, les fonds des bacs à fleurs, pour le moment vides, en attendant de recueillir le terreau et les plantes, sont jonchés  de bouteilles en plastique, de papiers et d’autres déchets ! Ils font office de poubelles ! Une destination qui ne risquera pas de changer de sitôt !

Pour revenir aux nouveautés décidées par la Soretras, il y a lieu de mentionner la mise en place du système d’aide à l’exploitation (S.A.E). « Il s’agit d’un système de suivi et de contrôle, par satellite, des données d’exploitation et des paramètres du service : suivi des données techniques des véhicules et des paramètres de conduite.  

Le S.A.E permet de centraliser et de diffuser de manière électronique et en temps réel l’information nécessaire à tous les intervenants et les décideurs comme il fournit également des éléments statistiques relatifs aux alertes et alarmes, dépassements de la vitesse limite, temps de passage en stations, avances et retards, sorties des circuits ainsi que les  signalements de pannes ou d’anomalies.

Le système garantit la sécurité des voyageurs, du personnel à bord et des véhicules en améliorant la prise en compte et la réaction face aux alertes de détresse. Il permet aussi de réduire les consommations et les usures à vide et à l’arrêt des véhicules ainsi que les coûts de réparation en anticipant sur les pannes et anomalies. » 

En d’autres termes, il permet à la salle de contrôle de suivre l’itinéraire des conducteurs à la minute et d’intervenir à l’instant même pour apporter les correctifs nécessaires.

Avant de terminer, nous tenons à préciser que si tout le monde est censé applaudir à toutes les initiatives de modernisation entreprises par la Soretras, ce que les citoyens attendent le plus c’est l’amélioration effective des prestations qu’elle leur fournit, principalement en matière de fréquence des voyages et de ponctualité.

Taieb LAJILI le 07/10/2010 
 
Pour plus d’info http://www.letemps.com.tn

 

 

 
 

Autres media

إبرام شراكة مع المعهد العالي للفنون والحرف بصفاقس

Savoir plus

Visite de Monsieur le Ministre du Transport à Sfax

Savoir plus

Un partenariat entre la SORETRAS et l'Autorité Nationale de Lutte Contre la…

Savoir plus

Un accord de partenariat entre la ST de Sfax et la HEC de Sfax

Savoir plus
Sfax, Tunisie
20 Nov 2018
Mar, 07:45

Nos Partenaires

Map des lignes

إبرام شراكة مع المعهد العالي للفنون والحرف بصفاقس

Savoir plus

Visite de Monsieur le Ministre du Transport à Sfax

Savoir plus

Un partenariat entre la SORETRAS et l'Autorité Nationale de Lutte Contre la…

Savoir plus

Un accord de partenariat entre la ST de Sfax et la HEC de Sfax

Savoir plus

Nos Partenaires

Map des lignes

Sfax, Tunisie
20 Nov 2018
Mar, 07:45